FR | EN

La banque sans mobylette

Quel moyen, plus pratique qu’une mobylette, utiliser chaque jour pour échanger 50 millions d’opérations interbancaires, soit l'équivalent du PNB de la France, entre les banques françaises ? C’est le défi relevé par Capgemini au milieu des années 80.

Un défi pour les banques

Les 13 principales banques françaises sont face à un défi de taille : créer un système de compensation interbancaire – mécanisme permettant les opérations de banque à banque comme les virements ou les prélèvements – plus rapide et plus fiable. Il faut dire que le processus n’est alors plus adapté : il repose sur 9 centres régionaux d’échanges d’images-chèques et 9 ordinateurs… qui traitent encore l’information au moyen de bandes magnétiques apportées chaque jour par mobylettes à 104 chambres de compensation !

50 millions
Nombre d’opérations interbancaires échangées chaque jour

ANDRÉ CICHOWLAS
Directeur de la Production du groupe Capgemini

Un nouveau réseau de télétransmission

Capgemini est retenue pour réaliser le nouveau système de règlement interbancaire  de télécompensation (SIT). « Il s’agissait d’une révolution : avant, les échanges étaient centralisés, à heures fixes, sur bandes magnétiques. Il fallait créer un réseau de télétransmission décentralisé, du jamais vu », précise André Cichowlas à l’époque jeune ingénieur tout juste sorti de l’école Polytechnique et affecté au projet. « Nous avons dû tout faire : développer des couches basses télécoms dans les ordinateurs par exemple, ou réaliser des composants matériels pour les réseaux. » Finalement, le SIT est mis en service en 1990 – avec parfois quelques surprises. « Lors des essais, on s’est aperçu que le SIT s’arrêtait tous les jours entre 6h et 6h30. En fait, chaque jour, la femme de ménage débranchait le système pour brancher l’aspirateur ! »

« 
Lors des essais, on s’est aperçu que le SIT s’arrêtait tous les jours entre 6h et 6h30. En fait, chaque jour, la femme de ménage débranchait le système pour brancher l’aspirateur !
 »ANDRÉ CICHOWLAS

Un système international

Une nouvelle version du système, baptisée STET-CORE, pour Systèmes Technologiques d'Échange et de Traitement, est mise en service en 2005, en deux fois moins de temps. Dans les années qui suivent, Capgemini installe des systèmes similaires dans le monde, notamment au Japon, et travaille sur l’architecture du réseau mondial SWIFT — un système de traitement des opérations par lequel passe aujourd’hui la plupart des virements internationaux. Fort de son savoir-faire forgé depuis l’expérience du SIT, Capgemini publie chaque année le rapport le plus connu dans le monde sur l’industrie des paiements, le World Payments Report.

Pour en savoir plus sur les services de Capgemini dans le secteur Banque-Assurance, consultez notre page : https://www.fr.capgemini.com/banques

Poursuivez la conversation avec nos experts
Fichier 1

Thanks to rotate your device.